Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au Nom de La Mémoire

Un petit rappel de l'histoire de l'immigration maghrébine en France

3 Mai 2020 , Rédigé par Au Nom de La Mémoire association Publié dans #histoire, #immigration, #France, #rapport, #chiffres, #étude, #Maghreb, #Algérie, #Algérien, #Marocain, #Tunisien, #Afrique, #colonisation, #travail, #proximité, #historique, #réalité, #ouvriers, #emploi, #guerre, #challenge, #civilisation, #débat, #démographie, #colonies, #immigré, #famille, #maghrébine, #Maroc, #Tunisie, #EducationNationale, #MieuxVivreEnsemble, #avenir, #documentaire, #enseignement, #exil, #gouvernement, #mémoire, #politique, #étranger, #société, #social, #society, #french

Extrait du rapport de 1985 de Charles-Robert AGERON

Aujourd’hui (1985), le nombre des Maghrébins vivant en France égale celui des Européens

installés au Maghreb à la fin de la période coloniale. Cette ruse de l’histoire excite Charles-Robert Ageron à dénoncer quelques mythes tenaces. Non, il n’y eut calcul ni du patronat ni des pouvoirs publics dans l’appel à la main-d’œuvre d’Afrique du Nord, jusqu’en 1959. 

L’immigration maghrébine en France

Non, le sous-développement, le sous-emploi et la surpopulation du Maghreb n’ont pas été les seuls mobiles qui poussaient ses pauvres à franchir la Méditerranée. Dans l’imaginaire de l’émigrant, en revanche, gagner « le paradis des hommes » fut un beau moyen d’émancipation.

Tout a changé, il est vrai, dans les années 1950, quand l’émigration devint familiale et permanente. Mais, on le verra en conclusion, ce survol historique est une dénonciation de bout en bout de quelques inconséquences qui traînent dans le débat actuel...

L’immigration maghrébine fut naguère en France l’affaire de quelques journalistes et de quelques spécialistes : elle est devenue un des problèmes majeurs de la société française. C’est un véritable challenge au sens de Toynbee, « un défi de civilisation », que lancent aux dirigeants politiques et économiques de notre pays la présence massive et l’enracinement progressif de la plus importante communauté étrangère que la France ait jamais connue.

Avec près de 1 300 000 Maghrébins recensés à la fin de 1979, la colonie nord-africaine, compte tenu des immigrants clandestins et de son fort accroissement démographique interne, s’achemine, en 1985, vers le chiffre de 1 500 000. (...)

 

Ageron Charles-Robert. L’immigration maghrébine en France [Un survol historique]. In : Vingtième Siècle, revue d’histoire, n°7, juillet-septembre 1985. Étrangers, immigres, français, sous la direction de Louis Bodin . pp. 59-70.

Rapport présenté au colloque organisé par l’Association pour l’avancement des études islamiques, « L’Islam en Europe dans l’époque moderne », Paris, 30 septembre - 1er octobre 1983.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article