Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Benjamin STORA

Benjamin Stora, né le 2 décembre 1950 à Constantine en Algérie, est un historien français, professeur à l'université Paris-XIII et inspecteur général de l'Éducation nationale depuis septembre 2013. Ses recherches portent sur l'histoire de l'Algérie et notamment la guerre d'Algérie, et plus largement sur l'histoire du Maghreb contemporain, ainsi que sur l'empire colonial français et l'immigration en France. Il assure la présidence du conseil d'orientation de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration depuis août 2014.

Docteur en histoire en 1978 à l'EHESS puis en sociologie en 1984 à Paris VII, jeune assistant universitaire, il donne des cours en prison. Il devient maître de conférences en 1986 et soutient sa thèse d’État en 1991 à Paris XII sur l'immigration algérienne. Il enseigne l'histoire du Maghreb et de la colonisation française (Indochine-Afrique). À partir de 1990, il a codirigé l'Institut Maghreb-Europe à Paris VIII-St Denis. Il a également enseigné à l'INALCO. Il a poursuivi ses recherches à Hanoï (1996-1997), New York (1998), au centre Jacques Berque de Rabat (1998-2002) et à l'université libre de Berlin (2011). Il s'est intéressé, notamment, à Messali Hadj, aux luttes entre indépendantistes algériens (Front de libération nationale contre Mouvement national algérien), à l'histoire des Juifs d'Algérie et à la mémoire de la guerre d'Algérie.

Chercheur internationalement reconnu, il a fait appel aux sources orales et audiovisuelles en l'absence d'archives écrites accessibles. Benjamin Stora a publié une trentaine d'ouvrages et a dirigé plusieurs publications. Parmi ses œuvres les plus notables, figurent ses travaux sur la mémoire de la guerre d'Algérie (La gangrène et l'oubli, 1991), sur l'Algérie contemporaine (avec sa biographie de Messali Hadj en 1982) et sur l'immigration algérienne en France (Ils venaient d'Algérie, 1992). Il a codirigé avec Abdelwahab Meddeb une somme encyclopédique sur L’Histoire des juifs et des musulmans (2013), à laquelle ont participé 120 chercheurs, traduite à Princeton university press sous le titre History of jewish-Muslim Relations : From the origins to the present Day.

Il est membre fondateur de l'association "Au nom de la mémoire" , créée en 1990 avec Samia Messaoudi (journaliste, éditrice aux éditions Syros) et Medhi Lallaoui (réalisateur, scénariste, écrivain).

Il a également été conseiller historique du film Indochine de Régis Wargnier (Oscar du meilleur film étranger, 1993), de Là-bas... mon pays d'Alexandre Arcady en 2000, du Premier homme, de Gianni Amelio (2010), adaptation pour le cinéma du roman d'Albert Camus, et du film Les Hommes libres d'Ismaël Ferroukhi, présenté au Festival de Cannes en 2011. Il est l'auteur de plusieurs documentaires : Les années algériennes (France 2, 1991), Algérie, années de cendres (France 3, 1995), L'indépendance aux deux visages (France 5, 2002) et Conversations avec les hommes de la révolution algérienne (Chaine Histoire, 2003), François Mitterrand et la guerre d'Algérie (France 2, 2010), La Loi de mon pays (France 3, 2011). Le 11 mars 2012, le documentaire Guerre d'Algérie, la déchirure (coréalisé avec Gabriel Le Bomin) est diffusé en première partie de soirée sur France 2. Avec Jean-Michel Meurice, il est l'auteur du documentaire Notre histoire, diffusé le 13 mars 2012 sur Arte.

Chargé en 2009 d'organiser une exposition sur Albert Camus, Benjamin Stora est évincé du projet en avril 2012 au profit du philosophe Michel Onfray. Ce dernier se retire lui-même du projet quelques semaines plus tard.

Benjamin Stora a été le commissaire général des expositions La France en guerre d'Algérie, avec Jean-Pierre Rioux et Laurent Gervereau (Hôtel des Invalides, 1992), et Photographier la guerre d'Algérie, avec Laurent Gervereau (Hôtel de Sully, 2004). Il a été l'un des conseillers scientifiques de l'exposition « Juifs d'Algérie » au Musée d'Art et d'Histoire du judaïsme (septembre 2012-janvier 2013), et commissaire général, avec Linda Amiri, de l'exposition « Vies d'exils, les Algériens en France, 1954-1962 », à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration (octobre 2012-mai 2013).

Il est membre du jury du Prix du livre d'Histoire décerné par le Sénat.

Benjamin Stora a reçu en 2011 le Grand Prix des lectrices de Elle, pour un livre-objet publié aux éditions Les Arènes, Algérie 1954-1962 : lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre, coécrit avec Tramor Quemeneur. Il est chevalier de la Légion d'honneur depuis 200911 et officier des Arts et des Lettres. Benjamin Stora a fait son entrée dans le dictionnaire Larousse (édition 2014), comme historien.

En 2012, le projet de Maison de l'Histoire de France auquel Benjamin Stora a participé, est abandonné par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Le 13 septembre 2013, il est nommé inspecteur général de l'Éducation nationale (groupe histoire géographie) au tour extérieur.

Le 22 avril 2014, la ministre des Outre-mers, George Pau-Langevin, le nomme à la tête d'une commission temporaire et d'information et de recherche historique sur les événements de décembre 1959 en Martinique, de décembre 1962 et de mai 1967 en Guadeloupe.

Le 1er août 2014, Benjamin Stora est nommé président du Conseil d'orientation de l’Établissement public du Palais de la Porte dorée qui inclut la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, par décret du Premier ministre Manuel Valls.

Ouvrages publiés

Benjamin Stora au 19e Maghreb des livres (Paris, le 16 février 2013).

  • Benjamin Stora, Dictionnaire biographique de militants nationalistes algériens, 1926-1954, L'Harmattan, 1985, 404 p.
  • Benjamin Stora, Nationalistes algériens et révolutionnaires français au temps du Front populaire, L'Harmattan, 1987, 140 p.
  • Benjamin Stora, Les sources du nationalisme algérien : parcours idéologiques, origine des acteurs, L'Harmattan, 1989, 195 p.
  • Benjamin Stora, Histoire de l'Algérie coloniale (1830-1954), Paris, La Découverte, 2004 (1re éd. 1991), 126 p. (ISBN 2-7071-4466-5)
  • Benjamin Stora, Ils venaient d'Algérie : l'immigration algérienne en France (1912-1992), Arthème Fayard, 1992, 492 p.
  • Benjamin Stora, Aide-mémoire de l'immigration algérienne : chronologie (1922-1962). Bibliographie, C.I.E.M.I., 1992, 136 p.
  • Benjamin Stora, Histoire de la guerre d'Algérie, Paris, La Découverte, 2004 (1re éd. 1993) (ISBN 2-7071-4293-X)
  • Benjamin Stora, Histoire de l'Algérie depuis l'indépendance, t. 1 : 1962-1988, Paris, La Découverte, 1994, 120 p. (ISBN 2-7071-4405-3)
  • Benjamin Stora, Ferhat Abbas et Zakya Daoud (collab.), Une utopie algérienne, Denoël, 1994
  • Benjamin Stora, L'Algérie en 1995, Éditions Michalon, 1995 (ISBN 2-84186-013-2)
  • Benjamin Stora, Imaginaires de guerre, Algérie-Viêt Nam en France et aux États-Unis, Paris, La Découverte, 1997 (ISBN 2-7071-4308-1)
  • Benjamin Stora, Appelés en guerre d'Algérie, Gallimard, 1997
  • Benjamin Stora, Algérie, formation d'une nation, suivi de Impressions dans l'est algérien, Éditions Atlantica, 1998
  • Benjamin Stora, La gangrène et l'oubli : la mémoire de la guerre d'Algérie, La Découverte, 2005 (1re éd. 1998)
  • Benjamin Stora, Le transfert d'une mémoire : de l'« Algérie française » au racisme anti-arabe, La Découverte, 1999
  • Benjamin Stora et Akram Ellyas, Les 100 portes du Maghreb, Éditions de l'Atelier, 1999
  • Benjamin Stora, La guerre invisible - Algérie années 90, Presses de Sciences Po., 2000
  • Benjamin Stora, La dernière génération d'octobre, Éd. Stock, 2003 (ISBN 978-2-2340-5620-6)
  • Benjamin Stora, Messali Hadj : pionnier du nationalisme algérien, Paris, Hachette, 2004 (ISBN 2-0127-9190-5)
  • Benjamin Stora et Mohammed Harbi, La Guerre d'Algérie, 1954-2004 : la fin de l'amnésie, Paris, Robert Laffont, 2004 (ISBN 2-2211-0024-7)
  • Benjamin Stora, Les mots de la guerre d’Algérie, Presses universitaires du Mirail, 2005 (ISBN 9782858167777, présentation en ligne)
  • Benjamin Stora, Les trois exils, Juifs d'Algérie, Paris, Stock, 2006 (ISBN 2-2340-5863-5)
  • Benjamin Stora et Émile Temine, Immigrances : l'immigration en France au XXe siècle, Paris, Hachette Littératures, 2007 (ISBN 2-0123-7261-9)
  • Benjamin Stora, La guerre des mémoires : la France face à son passé colonial (entretiens avec T. Leclère), Éditions de l'Aube, 2007
  • Benjamin Stora, Les guerres sans fin, un historien entre la France et l'Algérie, Paris, Stock, 2008 (ISBN 978-2-2340-6051-7)
  • Benjamin Stora, Les immigrés algériens en France : une histoire politique, 1912-1962, Hachette Littératures, 2009
  • Benjamin Stora, Le mystère De Gaulle : son choix pour l'Algérie, Robert Laffont, 2009
  • Benjamin Stora et François Malye, Mitterrand et la guerre d'Algérie, Calmann-Lévy, 2010
  • Benjamin Stora, Algérie 1954-1962 : lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre, Les Arènes, 2010
  • Benjamin Stora, Le nationalisme algérien avant 1954, CNRS éditions, 2010
  • Benjamin Stora et Christian Boyer, Bibliographie de l'Algérie indépendante, 1962-2010, Éd. du CNRS, 2011
  • Benjamin Stora, Le 89 arabe, réflexions sur les révolutions en cours, dialogue avec Edwy Plenel, Stock, 2011 (ISBN 978-2-2340-7112-4)
  • Benjamin Stora et Renaud de Rochebrune, La guerre d'Algérie vue par les Algériens, Denoël, 2011
  • Désirée Frappier et Alain Frappier (préf. Benjamin Stora), « Charonne ou l'oubli impossible (préface) », dans Dans l'ombre de Charonne, Éditions du Mauconduit, janvier 2012, bande dessinée
  • Benjamin Stora, Histoire de l'Algérie : XIXe et XXe siècles, La Découverte, mars 2012
  • Benjamin Stora, La guerre d'Algérie expliquée à tous, Seuil, mars 2012
  • Benjamin Stora, De Gaulle et la guerre d'Algérie, Fayard, coll. « Pluriel », 2012
  • Benjamin Stora, Voyages en postcolonies, Stock, 2012
  • Benjamin Stora, Algériens en France. 1954-1962 : la guerre, l’exil, la vie. Catalogue de l’exposition, dirigée par Benjamin Stora et Linda Amiri, Autrement/CNHI, 224 p.
  • Benjamin Stora et Jean-Baptiste Péretié, Camus brûlant, Stock, 2013
  • Benjamin Stora et Abdelwahab Meddeb, Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, Albin Michel, 2013 (ISBN 978-2-226-24851-0) — Présentation de l'ouvrage et de son comité scientifique [PDF]
  • Benjamin Stora, La guerre d'Algérie expliquée en images, Ed Le Seuil 2014.
  • Benjamin Stora, Les Clés retrouvées. Une enfance juive à Constantine, Stock, 2015.
  • Benjamin Stora et Alexis Jenni, Les Mémoires dangereuses, Paris, Albin Michel, 2016, 238 p.

Filmographie

  • 1990 : Les Années algériennes (série documentaire ; écriture et co-réalisation avec Bernard Favre et Philippe Alfonsi)
  • 1991 : Indochine de Régis Wargnier (film de fiction ; conseiller historique)
  • 2000 : Là-bas... mon pays d'Alexandre Arcady (film de fiction ; co-scénariste)
  • 2002 : L'indépendance aux deux visages, réalisé par Jean-Michel Meurice (documentaire ; écriture)
  • 2010 : François Mitterrand et la guerre d'Algérie, réalisé par Frédéric Brunnquell (documentaire ; écriture)
  • 2011 : Les Hommes libres de Ismaël Ferroukhi (film de fiction ; conseiller historique)
  • 2011 : Le Premier homme de Gianni Amelio (film de fiction ; conseiller historique)
  • 2012 : Guerre d'Algérie, la déchirure (série documentaire ; écriture et co-réalisation avec Gabriel Le Bomin)
  • 2012 : Algérie, notre histoire, réalisé par Jean-Michel Meurice (documentaire ; écriture)
  • 2014 : 1954, la fin d'un monde, réalisé par Ben Salama (documentaire ; écriture)
  • 2015 : Emilie Busquant, une passion algérienne de Rabah Zanoun (documentaire ; conseiller historique)

(article issu de Wikipédia)

Benjamin Stora : « La décolonisation des imaginaires n’est pas une question achevée »

Entretien réalisé par Jérôme Skalski, le vendredi 8 Janvier 2016 - journal L'Humanité

Tag(s) : #mémoire, #Algérie, #histoire, #France, #livres, #Université, #immigration, #étudiants, #EducationNationale, #écrivain

Partager cet article

Repost 0