Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mehdi Lallaoui

BIOGRAPHIE

Mehdi Lallaoui est réalisateur et écrivain. Il est, avec Samia Messaoudi et Benjamin Stora, co-fondateur depuis 1990, de l’association Au Nom de la Mémoire. Celle-ci est axée autour de trois thèmes qui s’entrecroisent : les mémoires ouvrières liées souvent à l’immigration ; les mémoires urbaines, et en particulier la banlieue, et enfin les mémoires issues de la colonisation.

 

Publication d’ouvrages, réalisation de films documentaires, production d’expositions itinérantes, animation de rencontres-débats… le travail d’Au Nom de la Mémoire prend plusieurs formes qui permettent d’aller à la rencontre d’un large public. En 2014, elle proposera la quatrième édition du FIDEL, le Festival images de la diversité et de l’égalité (à Paris).

 

L’éducation à l’histoire contemporaine de notre pays est pour l’association présidée par Mehdi Lallaoui l’un des moyens de contribuer à construire la citoyenneté et de se battre contre les discriminations.

 

Mehdi Lallaoui tient son désir de cinéma de cette implication citoyenne et associative. C’est en assistant à l’action de mobilisation du peuple kanak luttant pour son indépendance, au début des années 1980 en Nouvelle-Calédonie, qu’il éprouve ce besoin d’images pour répondre à la nécessité qui l’anime de témoigner et d’informer. Une décennie plus tard, en 1991, Mehdi Lallaoui signe son premier film Le silence du fleuve qui dénonce les crimes de la police parisienne sous les ordres du préfet Papon, le 17 octobre 1961, et qui touche également à son histoire familiale.

 

S’en suit une filmographie abondante, qui n’a pas fini d’éclairer nos lanternes en ce qui concerne la réhabilitation de ces mémoires oubliées.

 

Il a notamment réalisé plusieurs films sur des sujets touchant à différents pans des histoires croisées de l’Algérie et de la France, dont Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 qui a reçu, en 1995, le Grand prix du meilleur film documentaire au Festival du film historique de Rueil-Malmaison, et le premier prix (catégorie événement politique) du Festival international du scoop et du journalisme d’Angers.

 

Les recherches préalables à ses documentaires ont souvent nourri son écriture lui permettant de produire des ouvrages et des films qui se répondent et ouvrent les champs de la connaissance… « Au nom de la mémoire ».

 

En 1989, il fut en 1989, dirigeant du mouvement associatif Black Blanc Beur en région parisienne.

 

FILMOGRAPHIE

Films de Mehdi LALLAOUI sur

 

BIBLIOGRAPHIE

Tag(s) : #film, #écrivain, #association, #cinéma, #biographie, #histoire, #mémoire, #diversité, #immigration, #fraternité, #France, #livres, #enseignement, #édition, #culture, #films, #EducationNationale, #Interview, #Université, #MieuxVivreEnsemble, #Algérie, #social, #Kanak

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :